Search
  • evpf29

Que penser de nous ?

De nombreux amis québécois m’ont fait part de leur stupéfaction et de leur étonnement devant ce que l’on pourrait appeler « le viol d’une nation » : je veux parler de la douloureuse disparition, en ce début d’année, de notre drapeau tricolore sous l’Arc de triomphe.

Eux qui sont les plus grands défenseurs de la langue française et fiers de leur identité ne comprennent pas comment une telle chose a pu arriver au vu et au su du peuple français.

Certains même m’ont parlé de criminalité, ou d’autorité de mauvaise-aloi ou de bafouement de la démocratie. Ils s’étonnent cependant comment ce peuple de gaulois, si fier de son indiscipline et de son arrogance, ne soit pas descendu dans la rue pour venir décrocher ce drapeau européen qui ne doit pas prendre la place d’un drapeau national.


De simples grues, bien protégées par des citoyens en colère, auraient fait l’affaire. La Résistance a donc encore des progrès à faire.


J’ai eu beau leur expliquer – sans grande conviction certes - que notre Président voulait probablement informer la nation que la France prenait possession de la Présidence de l’Union européenne pour six mois et qu’il en était le garant. Et que c’était certainement aussi par orgueil ou pour se prévoir une place dans l’Union européenne ou autre organisme international en cas d’échec à son éventuelle candidature (pas déclarée à l’heure actuelle) pour son second mandat à la Présidence de la République française.

Mais chez les Québécois, on ne transige, ni avec son identité, ni avec son Histoire. Jamais ils ne laisseront quiconque toucher de cette manière à leur drapeau fleurdelisé acquis de hautes luttes. Jamais ils ne laisseront un individu remplacer leur emblème provincial par un autre sans le consentement de leur peuple.


Faut-il voir dans ce scandale français le résultat de la soumission d’un peuple, voire les prémices de la fin d’un pays capturé par un « président fossoyeur ».

Le Québec a parfois aussi ses turbulences mais à ce point-là, jamais ! Bien sûr, des forces maléfiques commencent à le ronger comme le multiculturalisme, l’immigration intempestive, le wokisme ou l’orientation progressiste forcenée du pays, le Canada.

Imaginez, « chers Volontaires pour la France » l’image que donne la France à l’étranger en acceptant un tel affront à son histoire, à tous ceux qui ont laissé leurs vies sur les champs de bataille, à tous ceux qui défendent nos valeurs dans les Chancelleries …………………………..mais quelles valeurs me direz-vous ?


Et c’est là toute la question qui va enflammer le premier trimestre 2022 en vue de l’élection à la Présidence de la république : oui ! pour quelles valeurs ?


Il faudra bien un jour connaître le nom de cet innovateur qui a eu l’idée de proposer cette « maudite » action au président de la république.


Patrice Sautereau du Part

Correspondant VPF Canada

Janvier 2022



0 comments

Recent Posts

See All