Rechercher

Pégasus


D’après le porte-parole du gouvernement, relayé par tous les médias bien-pensants qui en saturent leurs commentaires, en concurrence avec la Covid, un événement d’une « gravité exceptionnelle » vient de se produire. Il justifiait un conseil de défense le jeudi 22 juillet. Vous savez, ces « conseils », à tout propos, si commodes pour prendre des décisions sans contrôle des représentants du peuple.


Des états, utilisant le logiciel (Pégasus) d’une société israélienne, espionneraient les téléphones de personnes politiques, de journalistes ; même celui du président. Quel émoi mes amis !


Vraiment, une fois de plus on nous prend pour des imbéciles.


Depuis toujours, tout le monde espionne tout le monde. Bien sûr, les services de renseignement concentrent leurs efforts sur les cibles qui paraissent les plus intéressantes, les plus menaçantes dans le moment ; moins sur les alliés que sur les autres. Cela s’est toujours fait. Ce qui a changé ce sont les capacités des moyens que permet la science. Ce qui différencie les pays entre eux ce sont aussi les moyens financiers qui sont consentis à cette mission essentielle. Les USA, la Chine, la Russie ont en conséquence des capacités supérieures aux nôtres ; et nous avons plus de moyens que le Maroc, particulièrement montré du doigt, simplement parce qu’il a sans doute laissé des traces. Dans ce métier on n’a pas droit aux traces ! Ça ne se fait pas !


On peut s’apitoyer sur la naïveté des responsables qui feignent de s’étonner qu’on puisse s’intéresser à leurs conversations, et qui s’émeuvent qu’un « pays ami » commette cette indélicatesse. Il y a peu la chancelière allemande avait découvert, quelle surprise, que la NSA américaine s’intéressait à elle ; comme à d’autres bien sûr. Ce qui m’inquiète c’est que peut-être le président français, et tous ce qui compte dans ce pays, raconte n’importe quoi sur des réseaux non protégés.


Mais j’y pense. Est-ce que là aussi on ne chercherait pas à nous enfumer sur des sujets sans grand intérêt pour qu’on ne parle pas d’autre chose ? La Covid en toile de fond, Pégasus aujourd’hui, quoi donc demain ?


Et pendant ce temps-là, l’invasion continue. Aujourd’hui‘hui, 277ème jour depuis le martyr de Samuel Paty, 400.000 migrants sont arrivés en France.


Général (2S) Roland DUBOIS

Volontaire Ile de France

0 commentaire

Posts récents

Voir tout